Air pollution during the Covid-19 pandemic as seen by satellite

Click to see the impact of the lockdown on pollutants

The IASI mission

Developed by CNES in cooperation with EUMETSAT, the IASI instrument (Infrared Atmospheric Sounding Interferometer) flies onboard the European meteorological satellites, Metop. Its strength: aside from measuring the temperature and humidity of the atmosphere, IASI also measures more than 33 atmospheric components with high precision, and is also used to monitor the climate.

> > > Read more

Vidéo

La mission IASI surveille l’atmosphère

A voir sur Youtube

Vidéo : Crédit Cathy Clerbaux et Maya George (LATMOS)
Musique : Crédit Kyngbitz

Les observations IASI permettent de surveiller les pics de pollution au-dessus de l’île de France, les panaches de gaz qui s’échappent de Chine, les grands feux qui font rage en été, les émissions d’ammoniac associées à l’agriculture intensive, la croissance des forêts, ou encore la formation du trou dans la couche d’ozone. IASI a aussi joué un rôle important dans la fourniture de données permettant d’émettre des alertes rapides lors d’éruptions volcaniques, afin d’éviter le survol des zones contaminées en cendre par les avions ou de mettre en place des alertes d’évacuation des populations locales.

The IASI-FT project

Map of global surface temperature
derived from IASI radiances.

In the last few years, the record for the hottest month since modern meteorological observations began has been beaten several times. This, along with the recent so-called “hiatus” in the warming trend, and the Paris Climate Agreement, has attracted scientific and public attention to the reliability of the historical temperature record, and to the level of confidence in future cimate model projections.

> > > Read more

Monthly
temperature maps

> > > Available

Podcast

Comment le confinement améliore-t-il la qualité de l’air ?

A écouter sur Soundcloud ou YouTube

Le brusque ralentissement des activités humaines semble bénéficier à l’air que nous respirons. Spécialiste de sondage atmosphérique, Cathy Clerbaux, à écouter dans ce podcast, a déjà pu le constater à partir de l’analyse de données satellites : la Chine connaît son plus faible taux de pollution depuis des années. Et les effets commencent à être visibles en Italie…

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut